lundi 22 octobre 2007

«Liberté, Égalité, Fraternité»

Ces trois mots sont invoqués pour la première fois lors de la Révolution Française, mais ils trouvent leur origine à la fin du XII°s. C'est Fénelon qui le premier associe ces trois notions. Les Philosophes des Lumières reprennent cette idée tout au long du XVIII°s. Sous la Révolution déjà, Robespierre veut, mais sans succès, rendre officielle cette devise.A cette époque, les révolutionnaires peignent sur les façades des maisons: "unité, indivisibilité de la République, liberté, égalité ou la mort". Par la suite la fin de cette formule est effacée rappelant trop la Terreur.Sous l'Empire, la devise révolutionnaire tombe en désuétude. Les trois mots réapparraissent pendant la révolution de 1848. La Constitution les proclame comme principes de la République. La troisième République les remet à l'honneur alors qu'ils avaient été mis de côté pendant le Second Empire.Le 14 Juillet 1880 ils sont réinscrits sur les frontons des édifices publics. Ils sont présents dans les constitutions de 1946 et de 1958.

1 commentaire:

ANA LUÍSA a dit…

il me semble que cette devise ne signifie qu'une espoir. elle ne représente pas la realité..